Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 14:31

Cet article est certes daté d’août 2014, mais il met bien en évidence la chute des prix de l’immobilier dès lors qu’un projet de fracturation hydraulique (fracking) apparaît.
Cette  chute, dans un tel cas, est similaire dans tout pays, que ce soit en Grande Bretagne ou en France.  

 

Traduction.

Source : The Sunday Times, le dimanche, 24 août, 2014

Titre : Fracking Digs Deep Hole in House Values (Le fracking creuse un grand trou dans la valeur des biens immobiliers.)

Article de Jonathan Leake et Ellie Thomson

 

«  L’agence gouvernementale qui évalue les biens immobiliers (VOA ) avoue que le fracking pourrait être un tel fléau pour les résidences à proximité des sites de forage qu’ elles pourraient se retrouver dans une autre tranche d’imposition pour les impôts locaux.

La VOA (Valuation Office Agency ), qui établit la valeur des biens immobiliers pour permettre aux  municipalités de fixer le montant des impôts locaux, a dit que n’importe quel développement industriel ou commercial à proximité d’une résidence, y compris peut-être les sites du fracking, pourrait en réduire la valeur.

Certains propriétaires vivant à proximité de sites proposés pour le fracking disent que leur bien vaut déjà bien moins qu’avant que le projet n’ait été proposé.

A Fylde, près de Blackpool dans le Lancashire, une femme raconte que sa résidence, estimée autrefois à 725 000 livres ( environ 928 000 euros ), a été réévaluée à moins de 200 000 livres  ( environ 250 000 euros ) après qu’une demande de permis pour faire du fracking tout à côté a été déposée.

La VOA a placé des biens immobiliers dans des tranches d’imposition inférieures après que l’installation de parcs d’éoliennes en a fait plonger la valeur, en partie à cause du bruit et de l’impact visuel.

Passer dans une tranche plus basse signifie des économies possibles de centaines de livres par an, mais ce ne serait qu’un pourcentage infime de la valeur perdue.

La VOA a confirmé que les mêmes principes s’appliqueraient aux biens impactés par les sites de FH, ainsi que par d’autres installations ( de production ) d’énergie telles que les parcs d’éoliennes et les pylônes et lignes de transmission qui leur sont associés. L’Agence a déclaré : «  Si l’on construit un parc d’éoliennes ou tout autre développement près de chez vous, cela peur avoir un impact considérable sur la valeur de votre bien ….Le fracking n’est pas encore très répandu, mais si un site nouveau impactait la valeur du bien, en en faisant baisser le prix, alors, cela pourrait jouer aussi sur la tranche d’imposition pour les impôts locaux. »

La décision prise par le gouvernement de promouvoir le fracking signifie que des centaines, et peut-être des milliers de sites d’exploitation du GDS pourraient être installés, dont la plupart seraient dans des régions rurales.

La position de la VOA va à l’encontre d’une déclaration récente faite par le Defra (Department for Environment, Food and Rural Affairs ) selon laquelle : «  Il n’existe aucune preuve que la valeur des biens immobiliers ait été impacté au cours de plus d’un demi-siècle d’exploration pour le pétrole et le gaz au Royaume Uni. »

Quand cette déclaration a été mise en question, le Defra et le Department of Energy and Climate Change ont avoué  que l’on n’avait pas effectué de recherches sur la manière dont de tels développements industriels impactaient les valeurs immobilières.

Le principe selon lequel de nouveaux développements industriels ou la possibilité qu’il y en ait peuvent avoir un impact très négatif sur la valeur des biens immobiliers est bien établi. Le gouvernement a dépensé 63 millions de livres pour acheter 106 résidences impactées par la ligne de TGV HS2 proposée qui reliera Londres, Manchester, Birmingham et Leeds.

Dianne Westgarth, qui habite à environ 300m d’un site dans le Preston New Road à Fylde, où la compagnie d’exploration Cuadrilla veut commencer la fracturation hydraulique, a déclaré que sa maison de 5 chambres, dans un parc d’un peu plus qu’un hectare, a été estimée à 725 000  livres en 2012.

En mai, 2014, Cuadrilla a fait une demande pour forer des puits et pour commencer à fracturer hydrauliquement la roche souterraine en la faisant éclater au moyen de vapeur d’eau surchauffée.

Westgarth, qui vient de faire réévaluer sa maison, a déclaré : « La nouvelle estimation s’élevait à 190 000 livres et deux autres agences ont déclaré qu’elles préféreraient ne pas faire de commentaire même sur la valeur de la propriété parce que la possibilité de FH signifiait qu’en fait, elles ne pouvaient affirmer qu’elle avait désormais quelque valeur que ce soit. »

James Nisbet, qui habite près de Roseacre Wood, également près de Blackpool, où Cuadrilla a fait une autre demande de permis, a déclaré qu’il a récemment mis en vente sa maison au prix de 375 000 livres, mais que le premier acheteur potentiel s’est retiré en apprenant qu’il pourrait y avoir du fracking à proximité. Nisbet a déclaré : «  Je vote pour les Conservateurs depuis l’âge de 18 ans. Aujourd’hui, j’en ai 60, mais c’est la dernière fois que je voterai conservateur parce qu’ils ont trahi le Lancashire sans se préoccuper de la santé et du bien-être de la population.

On a relevé les mêmes inquiétudes à Fernhurst dans le West Sussex où une autre compagnie d’exploration, Celtique Energie, a fait une demande.

Chris Herbert, Directeur de l’agence immobilière Hamptons dans la ville voisine de Haslemere dans le Surrey, a prédit que les propriétés à proximité du site perdraient de la valeur.

Il a déclaré : «  Que le site soit éloigné de 500 ou de 300m  n‘a pas vraiment d’importance. Tout dépend si l’on peut effectivement le voir ou l’entendre. S’il  s’y passe quelque chose  24 heures sur 24, 7 jours sur 7, personne n’achètera cette maison. »

Ce mois-ci, le Defra a été obligé de publier un rapport interne dans lequel on examinait l’impact que pourraient avoir les opérations du fracking sur la valeur de l’immobilier et la santé publique. Mais dans le document, il y avait tant de rédactions – 63 en 13 pages –que les conclusions n’étaient pas claires.

Un porte-parole pour le Ministre de l’Environnement, Liz Truss, a déclaré qu’il n’existait pas de preuve qu’il y aurait un impact sur la valeur des biens, ajoutant : « Le gouvernement pense que le GDS a un rôle positif à jouer dans le mix énergétique futur du pays assurant la sécurité énergétique, accélérant la croissance et créant des emplois. »

Ken Cronin, PDG de UK Onshore Oil and Gas, qui représente l’industrie du fracking, a déclaré ; «  On extrait du pétrole et du gaz depuis plus de 150 ans, on a foré plus de 2000 puits, dont 200 avec FH. Ces puits se trouvent dans beaucoup de régions du pays, très différentes les unes des autres, allant de régions classées pour leur beauté naturelle, aux lotissements de HLM et aux parcours de golf, sans aucun impact avéré sur la valeur de l’immobilier. »

(Les fonctionnaires de) la VOA ont déclaré : «  Toute modification physique dans une région pourrait impacter la valeur d’un bien immobilier en vente libre. Si la valeur a changé , alors la VOA envisagerait une modification de la tranche d’imposition du bien. C’est un service gratuit. »

Environ 80 000 personnes ont demandé une modification de tranche d’imposition en 2013, et environ 17 000 l’ont obtenue. »

 

Traduction : Maureen Johnson

Partager cet article

Repost 0
Published by gazdeschiste-collectif-var
commenter cet article

commentaires

+ de 112 000 visiteurs
+ de 700 articles
   sur votre blog !  

Rechercher

Collectifs locaux

Pourquoi et comment créer un collectif local ?
Christian Dépret 06 74 41 89 81
Michel Berthelot 06 62 46 88 67

http://docgazdeschiste83.org

La carte des collectifs locaux

Liste des  26 collectifs locaux  varois à ce jour

Pour joindre le collectif VAR

Pour renouveler votre adhésion, vous nous écrivez, n'oubliez pas de nous dire de quelle commune et quel département êtes-vous - Cela nous aide pour vous inviter aux réunions. Merci.


@mail :  nonaugazdeschiste83@gmail.com

Pierre : 06 33 44 10 02 
Christian : 06 74 41 89 81

 

Sur facebook :
gazdeschiste.collectif.var@groups.facebook.com


Blog, page d'accueil :

http://gazdeschiste-collectif-var.over-blog.com/