Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 10:46
La proposition de loi sur les gaz de schiste est examinée aujourd'hui au Sénat alors qu'un rapport parlementaire présenté hier aboutit à deux conclusions totalement divergentes.

Le débat sur les gaz de schiste devient de plus en plus compliqué, voire surréaliste pour un oeil extérieur. Le rapport parlementaire présenté hier par les députés Philippe Martin (PS) et François-Michel Gonnot (UMP), commandé en pleine polémique il y a trois mois, aboutit à deux conclusions totalement différentes. L'élu socialiste du Gers y affirme que la France doit renoncer à extraire de son sous-sol les hypothétiques gaz et huile de schiste qui s'y trouveraient et qu'elle doit à court terme abroger les permis exclusifs « imprudemment » accordés par le gouvernement en mars 2010. Pour lui, les risques sont trop élevés, notamment ceux de conflits d'usage de l'eau, de pollution des nappes, sans oublier le fait que produire du gaz de schiste contribuera sur le long terme à aggraver le danger du réchauffement climatique.

Le député UMP de l'Oise considère, au contraire, qu'il ne faut « jamais dire jamais » et qu'une interdiction serait « gravement préjudiciable » à l'industrie pétrolière et gazière. « Je suis persuadé que cette interdiction ne sera que temporaire. Comment pourrait-il en être autrement si notre sous-sol renferme vraiment les richesses en hydrocarbures que disent les experts ? », ajoute-t-il. Après avoir auditionné industriels, pétroliers, experts, scientifiques et deux associations de défense de l'environnement et assisté à une opération de « fracturation » aux Etats-Unis avec son co-rapporteur, François-Michel Gonnot fustige « l'air du temps qui pousse à ne rien faire par peur et ignorance » et espère que le « dossier des huiles et gaz de schiste restera ouvert pour être traité demain sans passion, mais avec sérieux et méthode ».

Ironie de l'histoire, ces deux positions très éloignées se retrouvent au sein même de l'UMP, dont le président de groupe à l'Assemblée, Christian Jacob, s'est prononcé pour une interdiction « ad vitam aeternam » de cette technique qu'il juge dangereuse pour l'environnement.

Bataille sur l'expérimentation

Les débats sur la proposition de loi visant à interdire l'exploitation des gaz de schiste qui reprennent aujourd'hui au Sénat s'annoncent eux aussi difficiles. La semaine dernière, la discussion avait dû être interrompue, le nombre de sénateurs UMP présents étant insuffisant. Ce qui a contraint la Haute Assemblée à recourir au vote bloqué, qui rend la procédure plus longue. Une chose est sûre, l'amendement voté en commission de l'Economie au Sénat visant à permettre aux industriels de réaliser des expérimentations scientifiques sur le terrain sera très discuté. Jusqu'où les pouvoirs publics doivent-ils favoriser la recherche sur ce type d'énergies ? L'Assemblée avait voté un amendement prévoyant que le gouvernement remettrait chaque année un rapport au Parlement sur l'évolution des techniques et les conditions de mise en oeuvre d'expérimentations réalisées à seules fins de recherche scientifique sous contrôle public. La commission de l'Economie du Sénat a voulu aller plus loin pour permettre quelques explorations. « Le groupe Vermilion accepterait de réaliser une opération sur un site pour lequel il dispose déjà d'autorisation d'exploitation », affirme François-Michel Gonnot. Belles opérations de cache-cache en perspective avec les opposants sur le terrain.
JULIE CHAUVEAU, Les Echos     

Partager cet article

Repost 0
Published by gazdeschiste-collectif-var - dans La parole est à vous.
commenter cet article

commentaires

Aubert Christian 09/06/2011 15:08


Et dire que des ignorants comme Borlo peuvent être ministre c'est inquiétant il brigue la présidence j'espère qu'il va prendre une veste il ne lui manque que le nez rouge. De toute façon j'ai fais
passé 1 h à deux oeufs dans l'eau ils sont sur le coin du lavabo depuis ils attendent leur terrain d'attérissage.


+ de 112 000 visiteurs
+ de 700 articles
   sur votre blog !  

Rechercher

Collectifs locaux

Pourquoi et comment créer un collectif local ?
Christian Dépret 06 74 41 89 81
Michel Berthelot 06 62 46 88 67

http://docgazdeschiste83.org

La carte des collectifs locaux

Liste des  26 collectifs locaux  varois à ce jour

Pour joindre le collectif VAR

Pour renouveler votre adhésion, vous nous écrivez, n'oubliez pas de nous dire de quelle commune et quel département êtes-vous - Cela nous aide pour vous inviter aux réunions. Merci.


@mail :  nonaugazdeschiste83@gmail.com

Pierre : 06 33 44 10 02 
Christian : 06 74 41 89 81

 

Sur facebook :
gazdeschiste.collectif.var@groups.facebook.com


Blog, page d'accueil :

http://gazdeschiste-collectif-var.over-blog.com/