Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 21:43
Extrait de "Pour la science.fr" , une revue à lire et à faire connaître : http://www.pourlascience.fr/
 
Produire de l'hydrogène, le stocker et le convertir en électricité à la demande est désormais possible. Pour que la filière hydrogène devienne compétitive, il reste à en réduire les coûts. Les chimistes s'inspirent de bactéries pour perfectionner les catalyseurs utilisés.

V. Artero, N. Guillet, D. Fruchart et M. Fontecave
Vincent Artero est chercheur au Laboratoire de chimie et biologie des métaux (cea/cnrs/Université Joseph Fourier Grenoble 1) du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (cea), à Grenoble.

 

Nicolas Guillet est ingénieur-chercheur au Laboratoire d’innovation pour les technologies des énergies nouvelles et les nanomatériaux (liten) du cea, à Grenoble.

 

Daniel Fruchart est directeur de recherche émérite à l’Institut Néel du cnrs, à Grenoble. Il est directeur scientifique de la Société McPhy-Energy.

 

Marc Fontecave est professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de Chimie des processus biologiques.

 

Site internet : L’association française de l’hydrogène (AFH2) : www.afh2.org

À l’heure où la plupart des constructeurs automobiles annoncent la mise sur le marché de véhicules électriques pour 2011, faut-il encore croire que l’hydrogène sera le carburant du XXIe siècle, comme cela a été annoncé il y a quelques années ? On sait depuis longtemps récupérer de l’énergie à partir de ce gaz : le principe d’une pile à combustible, qui produit de l’électricité et de la chaleur en recombinant de l’hydrogène gazeux et de l’oxygène de l’air avec pour seul « rejet » de l’eau, a été décrit dès 1806 par le chimiste britannique Humphry Davy, et le premier prototype remonte à 1839. Depuis, la nasa a montré le potentiel de tels dispositifs lors des missions Gemini et Apollo. Pourtant, l’horizon d’une mise sur le marché d’une telle technologie ne cesse d’être repoussé… Et pour cause : d’une part, si les piles à combustible sont toujours plus performantes aujourd’hui, c’est au détriment de leur coût. D’autre part, l’hydrogène n’existe pas à l’état naturel sur Terre. Utiliser ce gaz comme carburant implique donc aussi de le produire, de le stocker et de le distribuer à grande échelle, en toute sécurité et à bas prix. Pour chacune de ces étapes de la filière hydrogène, diverses solutions se dessinent. C’est notamment le cas pour l’un des éléments les plus coûteux de la filière : le catalyseur qui augmente la puissance et le rendement de la pile à combustible. Actuellement à base de métaux nobles tel le platine, il pourrait être ...

Partager cet article

Repost 0
Published by gazdeschiste-collectif-var
commenter cet article

commentaires

viviane 28/06/2011 22:59


t on reparle d'ITER, il faudra se payer une visite du chantier un de ces jours !


+ de 112 000 visiteurs
+ de 700 articles
   sur votre blog !  

Rechercher

Collectifs locaux

Pourquoi et comment créer un collectif local ?
Christian Dépret 06 74 41 89 81
Michel Berthelot 06 62 46 88 67

http://docgazdeschiste83.org

La carte des collectifs locaux

Liste des  26 collectifs locaux  varois à ce jour

Pour joindre le collectif VAR

Pour renouveler votre adhésion, vous nous écrivez, n'oubliez pas de nous dire de quelle commune et quel département êtes-vous - Cela nous aide pour vous inviter aux réunions. Merci.


@mail :  nonaugazdeschiste83@gmail.com

Pierre : 06 33 44 10 02 
Christian : 06 74 41 89 81

 

Sur facebook :
gazdeschiste.collectif.var@groups.facebook.com


Blog, page d'accueil :

http://gazdeschiste-collectif-var.over-blog.com/