Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 09:18
Les délégués des collectifs locaux du Var ont pris connaissance lors de la réunion plénière du 24 septembre du compte rendu de la "Conférence environnementale" et des commentaires des collègues varois présents. L'intégralité de ce texte est maintenant à votre disposition, vous qui suivez avec attention notre blog depuis des mois.
Merci pour votre soutien.
 
 
Point de vue des divers représentants à la "Conférence environnementale " des 14 et 15 septembre 2012 

 
 
Michel MARITON de l’ARDECHE
Mina CAMOIS du VAR
William GRANDARDY du VAR
Ivan DALUZEAU du VAR
ont été délégués par plusieurs collectifs au cours de la coordination nationale anti-gaz et huile de schiste du 8 septembre dernier afin de participer à la conférence nationale de l’environnement.
Seul Michel MARITON a été autorisé à prendre part à ces débats, il l’a fait avec le statut « d’invité du gouvernement ».
Le mandat était de lire un texte élaboré par la coordination nationale à GINESTAS.
Après le discours du Président de la République Monsieur HOLLANDE, ces délégués ont reçu plusieurs mails leur demandant de ne pas lire ce texte car ce dernier n’était plus adapté…Michel a donc rédigé un texte plus cours qu’il a lu lorsque les divers organismes ont été invités à se présenter au cours de la table ronde sur la transition écologique.
Texte lu :
 
Nous, membres de plusieurs collectifs stop aux gaz de schiste, représentants de nombreux territoires qui se sentent agressés par les projets de l’exploration puis d’exploration de gaz et huile de schiste avons mené depuis 2 ans une expertise citoyenne sur les aspects scientifiques, techniques et juridiques avec de nombreux spécialistes sur ces projets.
Notre analyse a su mettre en évidence les dangers de ces techniques. Elle a été jusqu’à en rechercher les conséquences plus générales de la transition énergétique nécessaire.
Ce travail est validé par les rapports de la commission européenne publiée le 7 septembre 2012 en partie et en partie seulement par le discours de Monsieur Le Président de la République ce matin. Ce discours ne lève pas 3 ambiguïtés.
1- La problématique de l’expérimentation exploration n’est pas abordée.
2- Les forages « BIZARRES » dits conventionnels qui visent à exploiter la roche mère par des techniques elles aussi « dites conventionnelles » ne sont pas interdits. Ces projets visent diverses régions. Les permis de la région parisienne et de la plaine d’ALES dans le GARD où des autorisations vont être délivrées par les préfectures du GARD et de l’ARDECHE, les maires de ces deux départements étant convoqués pour information en préfecture le 18 de ce mois.
3- Nous n’avons pas de précisions sur les permis retirés. Quels sont-ils et que deviennent les autres permis ?
 
Dans l’état les collectifs stop aux gaz et huiles de schiste restent mobilisés :
Manifestation de soutien aux maires du bassin d’ALES le 18 septembre
Manifestation le 22 septembre pour la journée mondiale contre la fracturation hydraulique dans les régions de France :
ST CRISTOL LEZ ALES GARD
TOURNON EN BRIE SEINE ET MARNE
AIX LES BAINS SAVOIE
BEAUMONT DE LOMAGNE TARN ET GARONNE
 
La suite de la conférence a été consacrée à la mise en place de tables ronde (5) qui devraient statuer sur l’organisation du débat national devant avoir lieu dans l’ensemble du territoire d’ici 6 mois avant le vote d’une loi d’orientation. (Voir le compte rendu de la conférence de l’environnement du ministère de l’écologie).
 
Michel a participé à la table ronde sur la transition environnementale. Dans ces tables rondes les questions du nucléaire et du gaz de schiste ne devaient pas être abordées au fond car jugées non consensuelles. Il a simplement remarqué que la transition écologique ne pourrait pas se faire si on n’aborde pas de front la transition énergétique ; et quand il a été question des experts désignés, il a demandé que l’EXPERTISE CITOYENNE soit prise en compte.
 
Leur rôle s’est donc borné à 3 activités :
 
1- Les relations avec la presse.
 
2- Les relations directes avec les politiques et les autres interlocuteurs.
 
3- Echanges de cartes de visites pour les différents collectifs et la coordination.
 
Les relations avec la presse :
 
Elles n’ont pas été faciles car les délégués n’étaient pas des personnalités reconnues. Ils ont cependant parlé avec quelques journalistes de moindres importances. Aussi la coordination doit faire en sorte de communiquer sur cette conférence très rapidement dans le territoire. Il a semblé que les gaz de schiste ne faisaient pas partie des préoccupations de nombreux journalistes.
 
Les relations avec les politiques :
 
L’intérêt de cette conférence a été de faire connaître la problématique des gaz et huile de schiste à toute une élite du pays par une relation directe. Au cours de ces échanges ces délégués ont appris :
 
- Que le ministre du redressement productif connait mal le dossier et qu’il est persuadé qu’on trouvera une méthode propre d’extraction d’ici 5 à 10 ans et n’entend pas grand-chose à l’idée de transition énergétique et de décarbonisation. Il est productif et productiviste.
 
- Que le gouvernement avait des problèmes avec les lobbies du pétrole « c’est du lourd » a déclaré un Président de région « vous ne pouvez pas avoir tout, tout de suite».
 
Ils ont aussi constaté la non réaction des représentants de ces mêmes lobbies qui n’ont pas ouvert la bouche pendant 2 jours sauf pour ironiser vis-à-vis de Michel lui déclarant à la cantonade et en public : « Alors vous êtes content Monsieur MARITON ». Comme le loup au coin du bois, ils attendent leur heure. Par ailleurs les relations ont été riches avec les autres organisations non gouvernementales et les syndicats. Ils ont noté une réaction plus ouverte de la CFDT et des représentants des organisations professionnelles : forêts, bâtiments et même de la FNSEA.
 
Conclusion :
 
La présence de ces délégués des collectifs "Stop au gaz et huile de schiste" a été positive. Elle l’aurait été plus encore si leur mandat avait été plus consensuel. On ne peut pas faire l’économie à la coordination nationale d’une forme de représentation qui reste à inventer.
 
Ces quatre délégués ont ressenti que notre mouvement et nos revendications restaient marginales, très décalées par rapport aux soucis actuels d’emploi, d’indépendance énergétique et de crise économique.
 
Le 18 septembre 2012

Partager cet article

Repost 0
Published by gazdeschiste-collectif-var - dans Nos actions
commenter cet article

commentaires

+ de 112 000 visiteurs
+ de 700 articles
   sur votre blog !  

Rechercher

Collectifs locaux

Pourquoi et comment créer un collectif local ?
Christian Dépret 06 74 41 89 81
Michel Berthelot 06 62 46 88 67

http://docgazdeschiste83.org

La carte des collectifs locaux

Liste des  26 collectifs locaux  varois à ce jour

Pour joindre le collectif VAR

Pour renouveler votre adhésion, vous nous écrivez, n'oubliez pas de nous dire de quelle commune et quel département êtes-vous - Cela nous aide pour vous inviter aux réunions. Merci.


@mail :  nonaugazdeschiste83@gmail.com

Pierre : 06 33 44 10 02 
Christian : 06 74 41 89 81

 

Sur facebook :
gazdeschiste.collectif.var@groups.facebook.com


Blog, page d'accueil :

http://gazdeschiste-collectif-var.over-blog.com/