Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 08:31

Soixante délégués mandatés par plus de deux cents collectifs et associations contre les gaz et huiles (pétrole) de schiste, maillant le territoire national, se sont rencontrés les 24 et 25 novembre 2012 à La Ferté-sous-Jouarre en Seine-et-Marne.  Voici le communiqué de presse publié à l'issue de cette rencontre.

 004-Marche.jpg

L’incohérence et l’ambiguïté des annonces gouvernementales renforcent la mobilisation des collectifs et leur solidarité. Après s’être opposé fermement à la fracturation hydraulique, le gouvernement ouvre la porte à d’éventuelles techniques de recherche et d’extraction « propres » et « socialement acceptables. Il est pourtant évident que quelle que soit la technique utilisée, l'exploitation d'une source d'énergie fossile contribuera à augmenter les émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

De plus, l'argumentaire purement économiste du gouvernement et son manque de clarté répondent à l'intensification du lobbying des industriels auprès des politiques et des médias. Les récentes prises de position du président de la République incitant les entreprises françaises à investir dans les "gaz de schiste" à l'étranger confortent les industriels dans leurs espoirs de pouvoir, à terme, les extraire sur le territoire national.

La multiplication et la diversité des collectifs sont à la mesure de l'augmentation des déclarations d’ouverture de travaux de forages, notamment dans le Bassin parisien (Contault, Champontran, Nonville, Sourdun, Chartronges, Saint-Mars –Vieux-Maisons, etc.).

Constatant les tergiversations du gouvernement et son manque de volonté politique, les collectifs s'inquiètent de la teneur du projet de loi modifiant le code minier. L'éventualité de cette modification par ordonnance serait un déni de démocratie de plus.

 Nous demandons que les dispositions du code minier modifié soient mises en conformité avec la Charte de l’environnement - à valeur constitutionnelle - et avec le code de l’environnement, et intègrent par anticipation les nouvelles dispositions de la directive européenne « Etude de l’Impact Environnemental » (EIE).

 La violence utilisée par les pouvoirs publics, à Notre-Dame-des-Landes (N.D.D.L.), à l’encontre des résistants, renforce notre inquiétude. L’annonce de l’arrivée des camions sismiques sur le territoire du permis « Bassin d’Alès », tout comme la reprise des travaux de forage dans le Bassin parisien, ne laisse-t-elle pas présager d’un traitement similaire de nos actions de résistance ?

Présents et solidaires des résistants à N.D.D.L., nous refusons aussi la destruction de nos territoires et lieux de vie.

 

« On lâche rien ! »

Pas de gaz et huiles (pétrole) de schiste !

Ni ici ni ailleurs, ni aujourd’hui ni demain !

Partager cet article

Repost 0
Published by gazdeschiste-collectif-var
commenter cet article

commentaires

Paul Keirn 23/02/2013 00:14

Cette semaine (18 au 24 février 2013) a été marquée par une offensive sans précédent pour forcer l'exploration, et ipso facto l'exploitation du gaz de schiste en France. Une triple
escalade-mascarade qu'il faut détailler :

1°/ le dégel des demandes d'autorisations d'explorer, d'exploiter et d'extraire des hydrocarbures liquides ou gazeux antérieurement déposés.

Et donc...des gaz de schiste !

Mardi 19 et mercredi 20 février 2013, le JO de l'UE a publié treize communications du gouvernement français relatives à la directive 94/22/CE sur les conditions d'octroi et d'exercice des
autorisations de prospecter, d'exploiter et d'extraire des hydrocarbures. Lesdites communications ouvrent la mise en concurrence des permis demandés par les opérateurs.

Permis du Sénonais : http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2013:049:0009:0010:FR:PDF
Permis d’Auvernaux : http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2013:049:0011:0012:FR:PDF
Permis d’Appoigny : http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2013:049:0013:0014:FR:PDF
Permis de Chambrey : http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2013:049:0015:0015:FR:PDF
Permis de Chaumes-en-Brie : http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2013:049:0016:0017:FR:PDF
Permis de Tartas : http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2013:049:0018:0019:FR:PDF
Permis d’Éauze : http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2013:049:0018:0019:FR:PDF

Permis de Brive
Permis de Rouffy
Permis de Montagne de Reims
Permis de Guyane Maritime UDO
Permis de Guyane Maritime SHEL
Permis de la Marne

2°/ L'aveu de Shilansky, Président de l'Union française de industries pétrolières

"On ne change pas le Code de la route pour arrêter la circulation"
Cette phrase a été prononcée dans le cadre de la demande d'avis demandé aux industries pétrolières dans le cadre de la réforme du code minier. Elle signifie clairement que les modifications qui
seront apportées au Code minier doivent aller dans le sens d'une exploration et d'une exploitation plus facile, voire sans entraves.

Quant à la séquence "exploration puis exploitation", elle a été rapidement balayée par le président de l'Ufip. A la demande des députés présents "peut on refuser le droit d'exploiter après avoir
autorisé l'exploration ?", M. Shilansky répond que si tel est le cas "vous n'aurez personne". L'investissement de l'exploration devant être rentabilisé par l'exploitation.
La même boutade initiale s'appliquant également.


3°/ La minimisation de l'effet de serre relative à l'exploitation du gaz de schiste.

L'Académie des Sciences, depuis longtemps convaincue de la nécessité d'exploiter le gaz de schiste, mais aussi soucieuse de limiter les vagues relatives au réchauffement climatique, n'a rien trouvé
de mieux que de faire appel à l'un de ses membres, un certain Vincent Courtillot, connu pour être une proche de M. Allègre. Tout deux étant les seuls à nier le rapport entre le réchauffement
climatique et l'usage mondial des combustibles fossiles.

Tout est donc prêt : la réforme du code minier qui indiquera qu'exploration entraîne exploitation, le dégel de l'appel d'offre d'exploration et d'exploitation des hydrocarbures liquides et gazeux,
passé au JO de l'UE et la minimisation de l'effet de serre de l'usage des gaz de schiste. Il reste un écueil : l'interdiction de la fracturation hydraulique. Il va donc falloir pour les
schistophiles trouver une technique respectueuse de l'environnement. Bon courage.

+ de 112 000 visiteurs
+ de 700 articles
   sur votre blog !  

Rechercher

Collectifs locaux

Pourquoi et comment créer un collectif local ?
Christian Dépret 06 74 41 89 81
Michel Berthelot 06 62 46 88 67

http://docgazdeschiste83.org

La carte des collectifs locaux

Liste des  26 collectifs locaux  varois à ce jour

Pour joindre le collectif VAR

Pour renouveler votre adhésion, vous nous écrivez, n'oubliez pas de nous dire de quelle commune et quel département êtes-vous - Cela nous aide pour vous inviter aux réunions. Merci.


@mail :  nonaugazdeschiste83@gmail.com

Pierre : 06 33 44 10 02 
Christian : 06 74 41 89 81

 

Sur facebook :
gazdeschiste.collectif.var@groups.facebook.com


Blog, page d'accueil :

http://gazdeschiste-collectif-var.over-blog.com/