Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 20:52

Var Matin dans son édition du 24 novembre http://www.varmatin.com/brignoles/gaz-de-schiste-la-victoire-d%E2%80%99une-lutte-sans-fracturation.1046689.html titrait : "Gaz de schiste : la victoire d'une lutte sans fracturation". Bien vu, Monsieur Bellanger.
Effectivement, dans ce raccourci, chaque mot est significatif de ce mouvement citoyen qui prit naissance il y a presque 2 années.
"Facturation ... hydraulique", ce terme technique est maintenant bien connu, nous ne reviendrons pas sur celui-ci.
"Lutte", oui, il en a fallu de la patience, de la tenacité, de la pugnacité aux animateurs des collectifs.
"Lutte sans fracturation", certainement la morale de cette histoire ... En effet, quand citoyens et élus locaux se réunissent et agissent dans la même direction, ils gagnent, leur territoire gagne, et dans ce cas, la Nature gagne.
"Victoire" maintenant, oui, c'est ce qui fut fêté à Brignoles, ce 22 novembre au Hall des Expositions.
2012-2576.JPGIl est logique que nous ayons passé ensemble ce moment à Brignoles puisque c'est le nom qu'avait donné - sans en parler au premier magistrat de cette commune - Monsieur Schuepbach à la demande de permis d'exploration ; mais aussi, choisir Brignoles n'est que le modeste message de remerciement que pouvaient envoyer à la Ville de Brignoles et à son maire, Claude Gilardo, les collectifs varois pour la mise à disposition de salles, de moyens techniques, de personnel durant ces nombreux mois. Merci encore.

Ce furent donc plus de cent militants des collectifs locaux de tout le Var qui se retrouvèrent. Ils venaient de Fayence, des Arcs, Néoules, Ginasservis, Gonfaron, Fréjus, Hyères, Lorgues, Sillans la Cascade, Méounes, Le Val, Tourves, Entrecasteaux, Flayosc ... oui, ils venaient de là et de bien d'autres communes varoises encore, pour officialiser ce rejet tant attendu, ce qui fut fait par la remise à Monsieur 2012-2583.JPGGilardo, Maire de Brignoles, de la copie de
l'Arrêté du 26 septembre 2012 portant rejet de la demande de permis exclusif de recherches de mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux dit "permis de Brignoles".
Ce geste symbolique était nécessaire, indispensable et ce fut un moment émouvant pour nous tous, militants tout autant que pour Monsieur le Maire et Madame Massimi, 1ère adjointe.
S'en suivit, un très sympathique "pot de l'amitié" lors duquel, il fut répété maintes et maintes fois que : oui, la demande de permis a été rejetée mais ... nous continuerons à être vigilants et à montrer notre solidarité aux collègues qui luttent pour mettre fin aux différents permis qui ne sont pas encore abrogés ou rejetés.

Vous qui avez participé aux très nombreuses réunions publiques - plus de cent - qui ont été organisées ces 2 années ... 
Vous qui avez apposé - plus de 15 000 - vos signatures sur les multiples pétitions lors des foires, vide greniers, marchés ...
Vous qui avez été si nombreux - plus de 74 000 - à vous tenir informés par la lecture de ce blog ... 
Vous pouvez dormir tranquilles . Si une audacieuse et irréfléchie entreprise  effectuait le dépôt effronté d'une nouvelle demande de permis, qu'elle sache qu'il ne faudrait pas 2 semaines pour qu'elle trouve sur son chemin plus de 60 collectifs locaux, ce qui veut dire des milliers de varois vexés, en colère et déterminés pour lui barrer la route.

Merci encore pour cette belle victoire.


Permettez-moi, très simplement, de vous remercier d'avoir été si nombreux à lire depuis février 2011 ce blog pour lequel je n'ai aucun regret, bien au contraire, d'avoir passé des heures et des heures devant l'ordi.
Merci pour vos commentaires, vos suggestions, merci pour vos photos ; j'ai pris un réel plaisir à faire ce blog.
Je passe maintenant le relais à Michel Le Berre ; c'est aussi un amoureux du militantisme, du bénévolat ... et des lettres ; il vous tiendra informé mieux encore que je n'ai pu le faire. A toi, Michel,
Amitiés,
Christian Dépret.

Repost 0
Published by gazdeschiste-collectif-var - dans Nos actions
commenter cet article
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 17:06
Bonjour à tous,

" Tous Jeudi 22 novembre - 18h30 - Brignoles - Hall des Expositions - Cours de la Liberté" point rouge sur le plan ci-dessous.

Le fait le plus important de l'ordre du jour de cette réunion générale est de se retrouver ensemble pour fêter dignement la fin du permis de Brignoles. Cette fin que nous souhaitons tous "durable", nous avons mis près de 2 ans pour l'obtenir. Oui, soyons fiers, nous avons fait un beau travail collectif.
Pour avoir mis fin à ce qui souillait, entâchait le nom de Brignoles, Monsieur le maire de Brignoles tient à nous remercier et nous nous devons de répondre nombreux à son appel.

Voici l'ordre du jour :


- Remerciements et présentation de la soirée,

- La parole au maire de Brignoles, Claude Gilardo,

- Historique de notre mouvement par une vidéo (6 mn),

- 3 courtes interventions sur :
      - Permis PACA toujours existants (William G.) ;
      - Non pollution de nos eaux souterraines (Pierre A.) ;
      - La réforme en cours du Code minier (Michel L.) ;

- Merci aux intervenants et
"Ensemble, nous levons notre verre en l'honneur du rejet des permis de Brignoles et Gréoux les Bains".

Nous vous attendons nombreux ... Faites participer celles et ceux qui ont soutenu votre collectif local ...

A JEUDI.

Brignoles-plan1.jpg

Repost 0
Published by gazdeschiste-collectif-var - dans Nos actions
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 20:35
Un derrick recouvert de pétitions signées, une collection de bouteilles de boissons pétillantes rappelant les villes ou régions sous le joug d'un permis de forage ... les militants de la première heure du Non au Gaz de schiste étaient présents au rendez-vous d'Aups samedi 13 octobre . Ce samedi venait clotûrer de très belle façon le "congrès national des parcs naturels régionaux" qui s'était déroulé toute la semaine dans ce beau village d'Aups.
 
6.pngNous tenions à être présents pour cette journée, tout d'abord pour exprimer, comme nous l'avons toujours dit, le point commun que nous avons avec les amoureux de la 2.pngnature que sont aussi l'ensemble des habitants et acteurs de ces parcs.
Nous tenions à être présents pour remercier le parc organisateur, le "PNR du Verdon", son Président, la Commission locale de l'Eau, sa directrice et son équipe , pour leur aide notamment leur accord de revoir le SAGE afin d'y incorporer des paragraphes sur l'eau et les pollutions éventuelles qui seraient dues à la fracturation de la roche-mère.
Nous tenions à être présents pour remercier le maire d'Aups qui, comme de nombreux autres maires du Var, a soutenu de très belle façon, notre mouvement citoyen en lui donnant les moyens matériels de s'exprimer quand nous les lui demandions.
4.png
Enfin, nous tenions à être présents parce que la veille, le vendredi 12 octobre, Madame la Ministre de l'Ecologie, devant plus de 600 personnes, délégués des PNR de toute la France, élus locaux, départementaux et régionaux, parlementaires, citoyens ... et journalistes, a annoncé que le courrier de rejet du  Permis de Brignoles était signé.

Vous comprenez que devant de telles raisons nous ne pouvions que venir les mains pleines de bonnes choses et les yeux rieurs. Cette bonne humeur s'est ressentie toute la journée ; elle fut très communicative ; Monsieur Faure, maire d'Aups, Monsieur Clap, Président du PNR du Verdon, et bien d'autres amis ou visiteurs goutèrent au vin mousseux de telle région, au cidre de tel village, à l'eau minérale de telle station thermale ... Région, village ou station thermale que vous pouvez retrouver sur les tableaux du BEPH de la Direction de l'Industrie, comme étant lieux de permis d'exploration de GHDS en instruction ou ... près de l'autorisation.

Oui, ce samedi fut une journée heureuse, d'un bonheur que nous avons transformé en une belle promesse, celle de mettre toute notre force contre le permis de Gréoux les Bains, ce permis que des autorités ... bien placées ... nous ont certifié être en bonne voie de rejet. Ce permis touche aussi des communes du Parc du Verdon, une raison de plus pour le mettre à la poubelle.

Quelques photos complémentaires de cette belle journée, Cliquez ici pour afficher « Aups 13-10-2012 ».
Repost 0
Published by gazdeschiste-collectif-var - dans Nos actions
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 20:57

Bulles-1.jpg

  

Samedi 13, à Aups, lors de la journée de clôture du Congrès National des Parcs Naturels Régionaux, tous au stand "Non au Gaz de schiste 83" pour fêter ensemble la signature de la lettre de rejet du permis de Brignoles.
Annonce faite ce vendredi matin par la Ministre de l'Ecologie Delphine Batho devant des centaines d'élus locaux et autres personnalités.
Il vous sera servi - avec modération - uniquement des boissons GAZEUSES de différentes régions de France toujours sous le joug d'un permis à l'instruction ou autorisé.
Ce sera notre façon de montrer notre solidarité.
N'oublions pas que le permis de Gréoux les Bains a été annoncé partant mais que depuis plus d'un mois, aucune nouvelle ?
Ensemble, citoyens, élus, médias locaux ... nous avons réussi notre pari de mettre le permis de Brignoles à la poubelle.
Promis, les autres permis PACA le rejoindront bientôt.

Repost 0
Published by gazdeschiste-collectif-var - dans Nos actions
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 18:59

Extrait de Var Matin.fr, un bel article sur cet évènement pour notre département ; le congrès national des parcs naturels régionaux.
Bravo à toute l'équipe qui mène à bien ce grand rendez-vous de la Nature.

http://www.varmatin.com/brignoles/le-verdon-terre-daccueil-des-48-parcs-naturels-regionaux.999130.html
Le collectif Var Non au Gaz de schiste et Non à la pollution de nos eaux sera présent lors de la journée du 13 octobre.

Le Verdon, terre d'accueil des 48 parcs naturels régionaux 

Du 10 au 13 octobre, 800 personnes représentant tous les parcs sont attendues dans le Verdon pour réfléchir sur leur avenir. Des rendez-vous festifs et des spectacles sont prévus pour le public


C'est la première - et sans doute la dernière fois avant longtemps - que le territoire du Verdon accueille le congrès des 48 parcs naturels régionaux français. L'organisation étant confiée à tour de rôle à chaque structure, il faudra attendre un demi-siècle pour que cette manifestation revienne dans le Var… « Autant dire que ça n'arrivera plus jamais », sourit le président du parc du Verdon, Bernard Clap.

La pression est donc forte sur la jeune équipe organisatrice pour réussir ce grand rassemblement. Le parc régional du Verdon est lui aussi juvénile : il fête ses 15 ans à peine. Le plus âgé d'entre eux, lancé par Charles de Gaulle, est né en 1968, dans le Nord.


Acteurs locaux

L'équipe qui met sur pied ces rencontres a dû dépenser beaucoup d'énergie pour planifier l'accueil, pendant quatre jours, de quelque 800 délégués, dans ce territoire rural et montagnard, dont le cœur, le canton de Comps, est un des moins peuplés de France. Le parc du Verdon ne compte au total que 30 000 habitants pour 46 communes.

Les organisateurs avaient aussi à cœur d'impliquer les acteurs locaux de l'économie, en utilisant pour les repas les produits fournis par les agriculteurs de la Palud, Rougon ou Castellane. Dix-huit agneaux du Verdon sont prévus pour un méchoui géant en ouverture de la manifestation. Des producteurs et artisans du Var et des Alpes-de-Haute-Provence (les deux départements où est implanté le parc du Verdon) sont conviés à un marché à Aups, ouvert au public, vendredi. Enfin, la culture régionale n'a pas été oubliée avec du théâtre, de la musique, des ateliers animés par des artistes du coin (voir le programme par ailleurs.)À part manger, boire et danser, ce colloque est destiné aussi à réfléchir. À l'avenir des parcs, à la solidarité entre les habitants, à la coopération européenne et même internationale…


Chercheurs et ministres

Des chercheurs, des experts, des élus confronteront leurs expériences dans des ateliers qui ne sont pas ouverts au public. Les débats seront animés par Philippe Frémeaux, d'Alternatives Économiques, avec des interventions de Jean Viard, sociologue ou Jean-Paul Delevoye, président du Conseil économique social et environnemental.

La ministre de l'écologie Delphine Batho et celle de l'égalité des territoires, Cécile Duflot, sont invitées à clôturer les débats. Leur présence n'est pas confirmée. Michel Vauzelle président du conseil régional Paca, Jean-Louis Joseph, président des parcs naturels régionaux de France et Bernard Clap, responsable du parc régional du Verdon, seront, eux, bien présents. Eux savent qu'au-delà de la carte postale, le Verdon aux multiples facettes est, résume-t-on au parc, « une terre de vie et de travail, de culture et d'histoire ».

Repost 0
Published by gazdeschiste-collectif-var - dans Nos actions
commenter cet article
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 11:00

A la demande générale !! la chanson du Var :
Sur l'air de "Bella ciao", chez nous comme ailleurs,
"Le gaz de schiste ... On n'en veut pas !"
Allez ! Tous en choeur :
Bella-Ciao.jpeg

Repost 0
Published by gazdeschiste-collectif-var - dans Nos actions
commenter cet article
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 09:18
Les délégués des collectifs locaux du Var ont pris connaissance lors de la réunion plénière du 24 septembre du compte rendu de la "Conférence environnementale" et des commentaires des collègues varois présents. L'intégralité de ce texte est maintenant à votre disposition, vous qui suivez avec attention notre blog depuis des mois.
Merci pour votre soutien.
 
 
Point de vue des divers représentants à la "Conférence environnementale " des 14 et 15 septembre 2012 

 
 
Michel MARITON de l’ARDECHE
Mina CAMOIS du VAR
William GRANDARDY du VAR
Ivan DALUZEAU du VAR
ont été délégués par plusieurs collectifs au cours de la coordination nationale anti-gaz et huile de schiste du 8 septembre dernier afin de participer à la conférence nationale de l’environnement.
Seul Michel MARITON a été autorisé à prendre part à ces débats, il l’a fait avec le statut « d’invité du gouvernement ».
Le mandat était de lire un texte élaboré par la coordination nationale à GINESTAS.
Après le discours du Président de la République Monsieur HOLLANDE, ces délégués ont reçu plusieurs mails leur demandant de ne pas lire ce texte car ce dernier n’était plus adapté…Michel a donc rédigé un texte plus cours qu’il a lu lorsque les divers organismes ont été invités à se présenter au cours de la table ronde sur la transition écologique.
Texte lu :
 
Nous, membres de plusieurs collectifs stop aux gaz de schiste, représentants de nombreux territoires qui se sentent agressés par les projets de l’exploration puis d’exploration de gaz et huile de schiste avons mené depuis 2 ans une expertise citoyenne sur les aspects scientifiques, techniques et juridiques avec de nombreux spécialistes sur ces projets.
Notre analyse a su mettre en évidence les dangers de ces techniques. Elle a été jusqu’à en rechercher les conséquences plus générales de la transition énergétique nécessaire.
Ce travail est validé par les rapports de la commission européenne publiée le 7 septembre 2012 en partie et en partie seulement par le discours de Monsieur Le Président de la République ce matin. Ce discours ne lève pas 3 ambiguïtés.
1- La problématique de l’expérimentation exploration n’est pas abordée.
2- Les forages « BIZARRES » dits conventionnels qui visent à exploiter la roche mère par des techniques elles aussi « dites conventionnelles » ne sont pas interdits. Ces projets visent diverses régions. Les permis de la région parisienne et de la plaine d’ALES dans le GARD où des autorisations vont être délivrées par les préfectures du GARD et de l’ARDECHE, les maires de ces deux départements étant convoqués pour information en préfecture le 18 de ce mois.
3- Nous n’avons pas de précisions sur les permis retirés. Quels sont-ils et que deviennent les autres permis ?
 
Dans l’état les collectifs stop aux gaz et huiles de schiste restent mobilisés :
Manifestation de soutien aux maires du bassin d’ALES le 18 septembre
Manifestation le 22 septembre pour la journée mondiale contre la fracturation hydraulique dans les régions de France :
ST CRISTOL LEZ ALES GARD
TOURNON EN BRIE SEINE ET MARNE
AIX LES BAINS SAVOIE
BEAUMONT DE LOMAGNE TARN ET GARONNE
 
La suite de la conférence a été consacrée à la mise en place de tables ronde (5) qui devraient statuer sur l’organisation du débat national devant avoir lieu dans l’ensemble du territoire d’ici 6 mois avant le vote d’une loi d’orientation. (Voir le compte rendu de la conférence de l’environnement du ministère de l’écologie).
 
Michel a participé à la table ronde sur la transition environnementale. Dans ces tables rondes les questions du nucléaire et du gaz de schiste ne devaient pas être abordées au fond car jugées non consensuelles. Il a simplement remarqué que la transition écologique ne pourrait pas se faire si on n’aborde pas de front la transition énergétique ; et quand il a été question des experts désignés, il a demandé que l’EXPERTISE CITOYENNE soit prise en compte.
 
Leur rôle s’est donc borné à 3 activités :
 
1- Les relations avec la presse.
 
2- Les relations directes avec les politiques et les autres interlocuteurs.
 
3- Echanges de cartes de visites pour les différents collectifs et la coordination.
 
Les relations avec la presse :
 
Elles n’ont pas été faciles car les délégués n’étaient pas des personnalités reconnues. Ils ont cependant parlé avec quelques journalistes de moindres importances. Aussi la coordination doit faire en sorte de communiquer sur cette conférence très rapidement dans le territoire. Il a semblé que les gaz de schiste ne faisaient pas partie des préoccupations de nombreux journalistes.
 
Les relations avec les politiques :
 
L’intérêt de cette conférence a été de faire connaître la problématique des gaz et huile de schiste à toute une élite du pays par une relation directe. Au cours de ces échanges ces délégués ont appris :
 
- Que le ministre du redressement productif connait mal le dossier et qu’il est persuadé qu’on trouvera une méthode propre d’extraction d’ici 5 à 10 ans et n’entend pas grand-chose à l’idée de transition énergétique et de décarbonisation. Il est productif et productiviste.
 
- Que le gouvernement avait des problèmes avec les lobbies du pétrole « c’est du lourd » a déclaré un Président de région « vous ne pouvez pas avoir tout, tout de suite».
 
Ils ont aussi constaté la non réaction des représentants de ces mêmes lobbies qui n’ont pas ouvert la bouche pendant 2 jours sauf pour ironiser vis-à-vis de Michel lui déclarant à la cantonade et en public : « Alors vous êtes content Monsieur MARITON ». Comme le loup au coin du bois, ils attendent leur heure. Par ailleurs les relations ont été riches avec les autres organisations non gouvernementales et les syndicats. Ils ont noté une réaction plus ouverte de la CFDT et des représentants des organisations professionnelles : forêts, bâtiments et même de la FNSEA.
 
Conclusion :
 
La présence de ces délégués des collectifs "Stop au gaz et huile de schiste" a été positive. Elle l’aurait été plus encore si leur mandat avait été plus consensuel. On ne peut pas faire l’économie à la coordination nationale d’une forme de représentation qui reste à inventer.
 
Ces quatre délégués ont ressenti que notre mouvement et nos revendications restaient marginales, très décalées par rapport aux soucis actuels d’emploi, d’indépendance énergétique et de crise économique.
 
Le 18 septembre 2012
Repost 0
Published by gazdeschiste-collectif-var - dans Nos actions
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 17:03

Gaz de schiste : les collectifs Var satisfaits du rejet du
permis de Brignoles … mais rien n’est terminé !

Lors de son discours d’ouverture de la conférence environnementale, le Président François Hollande a réaffirmé que la fracturation hydraulique, technique d’extraction des gaz de schiste, présentait des risques sanitaires et environnementaux trop lourds pour répondre aux attentes des pétroliers qui promettaient en retour des miracles économiques.


Les collectifs Var ne peuvent que se féliciter de cette réaffirmation de la loi du 13 juillet 2011 qui déjà interdisait cette technique sans toutefois la bannir totalement en l’autorisant à titre expérimental.


L’annonce du rejet de sept permis en France, dont le permis de Brignoles, (nous attendons confirmation pour Gréoux-les-Bains, permis à procédé conventionnel) montre encore une fois qu’une forte mobilisation citoyenne pour une cause juste peut renverser des montagnes.
Et nous sommes fiers de notre mobilisation qui fût exemplaire.

Après deux ans de lutte, plus de 60 collectifs locaux créés et des centaines d’élus engagés auprès des citoyens pour protéger leurs territoires en prenant les arrêtés nécessaires, les collectifs Var, de par leur détermination, sont venus à bout de permis qui menaçaient leur région.


Mais le Var n’a jamais été le seul département menacé !

 

Si le Président de la République a demandé à Delphine Batho, ministre de l’écologie du Développement durable et de l’Energie, de « prononcer sans attendre le rejet de sept demandes de permis déposées auprès de l’Etat (…) », il n’est pas sans savoir qu’il existe à ce jour des dizaines de permis déposés ou autorisés. Il n’y a pas une région, pas un citoyen qui ne soit inquiété par les dangers que représenterait l’exploitation des gaz et huiles de schiste par fracturation hydraulique qui, rappelons le est la seule technique connue à ce jour.


Les collectifs Var s’associent donc aux autres collectifs contre les gaz et huiles de schiste de France pour demander la suspension définitive et irrévocable de tous les permis gaz et huiles de schiste couvrant le territoire français.
Ils s’engagent main dans la main avec tous ceux qui se lèvent contre les permis déposés par les pétroliers sur tout le territoire national.

 

Plus que jamais, nous appelons à la mobilisation pour que le rassemblement national du samedi 22 septembre 2012 à Saint Christol les Alès, dans le cadre de la journée mondiale contre l’exploitation des gaz et huiles de schiste, soit une réussite en réaffirmant l’opposition des citoyens à ce type d’exploitation, quel que soit le territoire concerné, et leur détermination pour aller vers une transition énergétique.

NON AU GAZ DE SCHISTE,

TOUS MOBILISES !

NI ICI, NI AILLEURS, NI AUJOURD’HUI, NI DEMAIN.


le 15/09/2012

Les collectifs Var Non au gaz de schiste

nonaugazdeschiste83@gmail.com
http://gazdeschiste-collectif-var.over-blog.com/

Repost 0
Published by gazdeschiste-collectif-var - dans Nos actions
commenter cet article
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 19:37

Petite fille, nous t'avons écoutée plusieurs fois, avec toujours la même émotion, le même coeur serré, les mêmes interrogations et, en fin de vidéo, le même enthousiasme qu'il y a plus d'un an quand nous avons, ensemble, commencé ce combat commun contre l'inutile, le déraisonnable permis de Brignoles.
Oui, tu as raison, pourquoi ces hommes en costume-cravate ne semblent pas avoir la moindre idée du réchauffement de notre terre ? Pourquoi ont-ils besoin de la mobilisation de milliers, de millions de citoyens d'ici ou d'ailleurs pour admettre l'existence du réchauffement climatique et le passage indispensable, inéluctable des énergies fossiles aux énergies nouvelles, renouvelables, celles qui n'ajouteront aucun dixième de degré à la moyenne des températures de notre belle planète bleue.
Tous les experts - mis à part certains qui en font leur fonds de commerce - oui, tous les experts confirment que la lutte contre le réchauffement climatique doit devenir une priorité, la priorité.
Ce choix doit être fait par nous tous, Etat, communes, entreprises, et nous, nous les citoyens devons en être les principaux acteurs.
Si les hommes en costume-cravate et les femmes en tailleurs bien coupés n'écoutent pas, petite fille, tes paroles simples, sincères, vraies, logiques et d'avenir ... alors, il ne nous reste plus que l'Action avec un grand "A" majuscule.
C'est ainsi que le 22 septembre, à St Christol-lez-Alès, comme dans de très nombreuses villes d'Europe, du Canada, des Etats-Unis et d'ailleurs, se formeront des rassemblements citoyens, associatifs ... qui dénonceront les ridicules projets de faire exploser 3000 mètres sous nos pieds des couches de schistes argileux dans le seul but de récupérer 20 à 30 pour 100 des gaz qui y sont enfermés depuis des millénaires.
Pourquoi tant de risques, tant de pollutions ... Oui, vous vous le dîtes tout bas ... pour l'argent.
Non, petite fille, nous ne te laisserons pas une Terre en lambeaux, nous l'avons déjà suffisamment détruite comme cela depuis un siècle. Nous te le promettons, le 22 septembre, à St Christol-lez-Alès, les mamans, papas, mamies et papys du Var et d'ailleurs seront là.
Tu nous as redonné le coup de fouet dont nous avions besoin.
Merci petite fille.

Repost 0
Published by gazdeschiste-collectif-var - dans Nos actions
commenter cet article
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 08:10

ales-1.png

Merci à vous tous ami-e-s Varois-e-s de relancer l'information pour le rassemblement anti gaz de schiste du 22 septembre à ALES.
Des responsables de collectifs locaux à Barjols, à Seillans, à Figanieres ont réservé des cars.
N'hésitez pas à les contacter et ainsi, assurer le plein de places en vous inscrivant dès maintenant.

 

Car Départ de Barjols 8h

Arrêts

8h 15 Sillans la cascade

8h 20 Salernes

8h 45 Flayosc (rond point du cimetière devant la banderole)

9h Draguignan (Pont de Lorgues face à la biocoop Soleilbio)

9h 15 Entrée péage Le Muy

9h 30 Entrée péage du Cannet des Maures

12h Arrivée Alès
Horaires et arrêts susceptibles d'être modifiés en fonction des inscriptions

Tarif AR 20 € par personne

pour l'un ou l'autre des cars, Inscriptions et paiement par chèque à
"Collectif83 non au gaz de schiste" et à envoyer à
Evelyne DELVOYE 3 Boulevard Grisolle 83670 BARJOLS
evelyne.delvoye@gmail.com

Tél: 09 54 31 93 04 Mob: 06 50 64 42 21
Préciser au dos du chèque l'arrêt souhaité

 

 

Car Départ de Barjols 8h 30
Arrêts

9h péage Brignoles

9h 20 péage St Maximin

10h péage Aix en Provence (si inscriptions)

12h Arrivée Alès

Horaires et arrêts susceptibles d'être modifiés en fonction des inscriptions

Tarif AR 20 € par personne

pour l'un ou l'autre des cars, Inscriptions et paiement par chèque à
"Collectif83 non au gaz de schiste" et à envoyer à
Evelyne DELVOYE 3 Boulevard Grisolle 83670 BARJOLS
evelyne.delvoye@gmail.com
Tél : 09 54 31 93 04 Mob: 06 50 64 42 21

Préciser au dos du chèque l'arrêt souhait

Car au départ de Figanières

Car pour les collectifs de Figanières - Claviers - Bargemon - Callas.
Dans la mesure des places disponibles : arrêt possible à Draguignan


Horaires et précisions sur arrêts : contacter Christian Renoux
04 94 67 91 12 ou par mail

 

Car au départ de Seillans
La municipilaté de Seillans met un car à la disposition des collectifs
du canton de Fayence

Arrêt possible au péage des Adrets Renseignements et inscriptions :
Nicole 06 50 25 69 01 nicole.chelli@gmail.com


En projet : Cars au départ du 06 et de Toulon

 

Repost 0
Published by gazdeschiste-collectif-var - dans Nos actions
commenter cet article

+ de 112 000 visiteurs
+ de 700 articles
   sur votre blog !  

Rechercher

Collectifs locaux

Pourquoi et comment créer un collectif local ?
Christian Dépret 06 74 41 89 81
Michel Berthelot 06 62 46 88 67

http://docgazdeschiste83.org

La carte des collectifs locaux

Liste des  26 collectifs locaux  varois à ce jour

Pour joindre le collectif VAR

Pour renouveler votre adhésion, vous nous écrivez, n'oubliez pas de nous dire de quelle commune et quel département êtes-vous - Cela nous aide pour vous inviter aux réunions. Merci.


@mail :  nonaugazdeschiste83@gmail.com

Pierre : 06 33 44 10 02 
Christian : 06 74 41 89 81

 

Sur facebook :
gazdeschiste.collectif.var@groups.facebook.com


Blog, page d'accueil :

http://gazdeschiste-collectif-var.over-blog.com/